Caapbsl.org / Actualités / Un guide pour contrer la...

Un guide pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Une première pour les personnes aînées de Rimouski-Neigette

Rimouski, le 9 juin 2014 - Le phénomène de la maltraitance envers les personnes aînées est peu connu et peu reconnu par les personnes aînées elles-mêmes, leurs proches et la population en général. C’est la raison pour laquelle les membres du Comité d’action contre la maltraitance envers les personnes aînées (CAMPA) de Rimouski-Neigette ont travaillé à la rédaction et à la diffusion d’un guide pour contrer la maltraitance des personnes aînées. Ce guide se veut à la fois un outil de sensibilisation, de repérage et de référence pour l’ensemble des personnes aînées et leurs proches d’affirmer M. Bernard Poirier, membre du Comité.

Le guide, qui sera distribué à quelque 5 000 exemplaires, se divise en 4 parties. Il traite des diverses formes de la maltraitance et de ses conséquences. Il présente les facteurs de risques ainsi que les indices révélateurs de situations de maltraitance. Nous présentons aussi des pistes d’intervention et, en dernière partie, nous dressons la liste des ressources d’aide disponibles dans notre milieu. Il s’agit d’un guide simple et complet, à la portée de tout le monde. Il sera utile tant pour l’intervenantE que pour la personne aînée elle-même, de mentionner Mme Nathalie Lavoie, membre du Comité. Soulignons que la réalisation de ce guide a été rendue possible grâce à la contribution financière du programme Nouveaux Horizons pour les aînés d’Emploi et développement social Canada.

Une tournée de sensibilisation

Dès l’automne 2014, des intervenantEs et bénévoles membres du CAMPA distribueront le guide auprès de personnes aînées et d’intervenantEs de la grande région de Rimouski. Nous voulons profiter de la distribution du guide pour rencontrer les personnes aînées du territoire et leurs proches afin de leur faire connaître les ressources disponibles dans le milieu. Trop peu de personnes vont chercher de l’aide. Beaucoup taisent leur situation de maltraitance, par crainte de briser le lien ou de subir les représailles de la personne qui les maltraite. D’autres vont taire la situation vécue, par crainte d’être abandonnées et placées en institution. Dénoncer la situation et être mises à l’écart de la famille est aussi un enjeu pour beaucoup de personnes aînées maltraitées. Il nous faut dénoncer ces situations et accompagner les personnes qui les vivent, dans le respect de leur choix et de leur rythme de souligner Linda Bérubé, membre du Comité.

Formé en 2004, le Comité d’action contre la maltraitance envers les personnes aînées (voir photo), connu sous le nom du Comité abus, s’est doté d’une nouvelle image et d’un nouveau logo. En effet, le Comité entend être de plus en plus visible au sein de la communauté en intensifiant ses actions et ses interventions auprès des personnes aînées vulnérables. La réalisation et la diffusion du guide en sont un bel exemple.

Le Comité profite de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées du 15 juin pour faire connaître ses actions au grand public. À la publication du guide, s’ajoute la distribution de quelque 500 rubans mauves en guise de sensibilisation. Porter le ruban mauve, c’est prendre position contre la maltraitance envers les personnes aînées de conclure les membres du Comité.

Information :
Linda Bérubé, organisatrice communautaire, Centre de santé et de services sociaux de Rimouski-Neigette, 418 724-7204, poste 5421
Bernard Poirier, directeur, Centre d’action bénévole (CAB) Rimouski-Neigette, 418 722-7010
Nathalie Lavoie, directrice générale, Centre d'assistance et d'accompagnement aux plaintes - Bas-Saint-Laurent (CAAP BSL), 418 724-6501

Membres du CAMPA :

De gauche à droite : Bernard Poirier, Centre d’action bénévole Rimouski-Neigette, Catherine D’Amours, Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC), Linda Bérubé, Centre de santé et de services sociaux de Rimouski-Neigette, Nathalie Lavoie, Centre d'assistance et d'accompagnement aux plaintes - Bas-Saint-Laurent, Robert Gagnon, retraité, Sûreté du Québec, Chantal Joubert, Sûreté du Québec – Rimouski, Ève Langlois, Centre de justice de proximité. Absent sur la photo : Bertrand Voyer, Table régionale de concertation des aînés.