Caapbsl.org / Actualités / Chronique sur les droits -...

Chronique sur les droits - Autres motifs de plaintes

Favoriser le rétablissement de la santé par un environnement propice au repos et à la convalescence

Jérôme a été transporté d’urgence à l’extérieur de la région pour un problème de santé qui ne pouvait être traité dans le Bas-Saint-Laurent et qui nécessitait une chirurgie dans les plus brefs délais. Durant son séjour à l’hôpital, il s’est plaint à de nombreuses reprises aux membres du personnel qu’il avait beaucoup de difficulté à dormir et à se reposer à cause de bruit provenant de différentes sources à proximité de sa chambre, telles que le système de ventilation, la machine à glace fréquemment utilisée, le système de cloches pour appeler une infirmière, le va-et-vient du personnel, les patients et les visiteurs. Malgré ses demandes, rien n’a été amélioré.

De retour chez lui, maintenant qu’il a recouvré la santé, il communique avec le Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes – Bas-Saint-Laurent pour obtenir de l’aide afin de porter plainte, car il considère que l’environnement dans l’établissement où il a reçu des soins n’était pas propice au repos et à la convalescence, au point de craindre d’avoir à y retourner.

La conseillère qui lui répond l’informe sur ses droits et autres motifs de plainte ainsi que sur la procédure d’examen des plaintes et reprend avec lui la situation qu’il a vécue. Il n’aimerait pas avoir à revivre une telle situation et ne la souhaite à personne.

Croyant que des améliorations pourraient être apportées, il décide donc d’entreprendre une démarche de plainte, avec l’assistance du CAAP BSL, pour :

  • que l’hôpital inspecte les appareils électriques et mécaniques afin d’en limiter les bruits, soit en les changeant ou en les déplaçant;
  • que l’hôpital vérifie s’il est possible de diminuer les bruits ambiants causés par le personnel, les patients et les visiteurs.

La conseillère du CAAP BSL procède à la rédaction de sa plainte. Une fois satisfait du document, il l’achemine au commissaire local aux plaintes et à la qualité des services de l’établissement concerné.

Le traitement de la plainte a permis de démontrer que le thermostat de la chambre qui lui avait été attribuée émettait effectivement un bruit anormal. Une réparation devrait être faite sous peu. On a également constaté un problème mécanique dans la salle des télécommunications située à proximité de la chambre qui provoquait beaucoup de bruit lorsque le système se mettait en route. Puis, la conclusion du commissaire local aux plaintes et à la qualité des services mentionne aussi qu’on remplacera le système de cloches pour appeler une infirmière par des téléavertisseurs silencieux.

La plainte a donc permis à Jérôme de reprendre confiance en cet établissement, mais également d’améliorer l'environnement par l'organisation du milieu et des ressources matérielles en permettant de réparer les appareils défectueux.