Caapbsl.org / Actualités / CAAP Météo en santé et...

CAAP Météo en santé et services sociaux - Une résidence manquant de loisirs

Une résidence manquant de loisirs

Les Pouliot sont établis dans la région du Bas-Saint-Laurent depuis plus d’un an. La famille se compose de Mme Chantal Rivard, M. André Pouliot, et leurs deux enfants : Julianne, 12 ans, et Marc, 20 ans. Ce dernier vit avec une déficience intellectuelle.

Gérard, le père de Mme Rivard, s’est enfin trouvé un logement qui lui convient en résidence privée pour aînés (RPA). C’est une RPA autonome, de « Catégorie 2 » (Aide-mémoire des catégories des RPA). Elle compte 150 résidents et résidentes. Les services d’aide domestique, la distribution de médicaments, les services de repas, et les services de loisirs y sont offerts.

Les semaines passent et Gérard se sent bien dans son nouveau milieu de vie. Toutefois, il se questionne, car la seule activité de loisir proposée est une soirée dansante hebdomadaire. Il aimerait avoir un peu plus de loisirs, et aussi que les activités soient plus variées.

Sa fille lui suggère d’appeler le CAAP pour se renseigner. La conseillère du CAAP informe Gérard que les RPA doivent se conformer à des normes et des critères mis en place par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

L’une de ces normes concerne les loisirs. Elle dicte, entre autres, qu’une RPA doit offrir des activités variées, répondant aux besoins des résidents et résidentes. Aussi, le calendrier de ces activités de loisirs doit être affiché visiblement, dans un lieu accessible aux résidents et résidentes.

Gérard considère que le responsable de la résidence ne suit pas cette norme. Sa conseillère l’informe qu’il peut porter plainte à la commissaire aux plaintes et à la qualité des services (personne qui traite les plaintes). La conseillère peut l’accompagner et l’assister dans cette démarche.

Avant de porter plainte, elle lui suggère d’en discuter avec le responsable de la résidence.

Gérard est confortable avec cette proposition ; il prend rendez-vous avec le responsable et lui fait part de son insatisfaction. Ce dernier s’engage à améliorer l’offre d’activités, ainsi qu’à afficher la programmation mensuelle, ce qu’il avait oublié de faire pour les derniers mois. Parallèlement, il invite Gérard à s’impliquer sur le Comité des loisirs de la résidence. Gérard accepte et sort satisfait de la rencontre. Sa démarche a permis l’amélioration des services offerts pour la résidence. En plus, ses idées pourront être mises à contribution par le Comité des loisirs dans le futur.

Vous êtes insatisfait de la qualité d’un service offert par votre résidence? Appelez-nous! 1 877-767-2227

Le CAAP BSL est un organisme communautaire qui existe pour soutenir les usagers insatisfaits du système public de santé et de services sociaux. En satisfaisant ces usagers, par l’information individuelle et collective et l’assistance directe, nous contribuons à améliorer le système de santé dans notre région.

Source : Règlement sur la certification des résidences privées pour aînés, art. 39