Caapbsl.org / Actualités / CAAP Météo en santé et...

CAAP Météo en santé et services sociaux - Signalement au Protecteur du citoyen

Signalement au Protecteur du citoyen

Les Pouliot sont établis dans la région du Bas-Saint-Laurent depuis plus d’un an. La famille se compose de Mme Chantal Rivard, M. André Pouliot, et leurs trois enfants : Emma, 9 mois, qu’ils ont adoptée en décembre passé, Julianne, 12 ans, et Marc, 20 ans. Ce dernier vit avec une déficience intellectuelle.

Gérard, le père de Mme Rivard, habite en résidence privée pour aînés.

Depuis qu’il habite là, Gérard a constaté que le plancher de la salle à manger est souvent sale et glissant. Selon lui, c’est dangereux pour les chutes. Gérard en a déjà parlé au responsable de la résidence. Il n’a pas vu de changements suite à cela. Ne sachant pas quoi faire d’autre pour tenter d’améliorer la situation, il l'a signalée au Protecteur du citoyen.

Quelques jours plus tard, Gérard appelle une conseillère du CAAP. Il lui explique ses démarches. Il lui demande de l’accompagner pour la suite.

La conseillère l’informe qu’avant de s’adresser au Protecteur du citoyen, Gérard aurait pu signaler la situation à la commissaire aux plaintes et à la qualité des services (personne qui traite les plaintes et signalements) du Centre intégré de santé et de services sociaux de sa région. Le résultat aurait pu répondre à ses attentes.

Toutefois, pour sa démarche en cours, elle l’informe que le Protecteur du citoyen décidera s’il ouvre une enquête ou non. Il peut recommander des mesures correctives.

Quelque temps plus tard, le Protecteur du citoyen appelle Gérard. Il l’informe de sa décision d’ouvrir une enquête.

Au terme de celle-ci, le Protecteur du citoyen recommande à la résidence de s’assurer que l’entretien du plancher de la salle à manger soit fait en tout temps, pour assurer la sécurité des résidents et des résidentes, du personnel et des visiteurs. Gérard est satisfait.

Il est important de savoir que dans le but de faire respecter ses droits, la plainte est la démarche idéale. La situation sera analysée et vous aurez une réponse. Le signalement peut être une option si vous avez été témoin d’une situation ou que vous ne désirez pas être identifié.

Pour connaître les différences entre un signalement et une plainte consultez le tableau s'y rapportant en cliquant ici.

Pour plus d’informations, contactez-nous ! 1 877 767-2227

Le CAAP BSL est un organisme communautaire qui existe pour soutenir les usagers insatisfaits du système public de santé et de services sociaux. En satisfaisant ces usagers, par l’information individuelle et collective et l’assistance directe, nous contribuons à améliorer le système de santé dans notre région.

Sources :

Loi sur le protecteur des usagers en matière de ssss, art. 20:
https://protecteurducitoyen.qc.ca/fr/faire-un-signalement